• EN

HORLOGERIE

Qui sommes-nous ? Quelle est notre histoire ? Que nous réserve l’avenir ?

C’est habité par de telles interrogations que Quentin Carnaille entame en 2010 son premier chapitre de création, lequel se poursuivra jusqu’en 2015. Concentré sur la notion de temps, il libère les pièces d’horlogerie de leur agencement mécanique, leur conférant un nouvel esthétisme poétique, et invite ainsi l’homme à l’émancipation. À la fois abstraites et figuratives, ses œuvres sont voulues comme une production singulière tant du point de vue de la forme que de la portée.

La série, intégralement réalisée à partir de pièces d’horlogerie et d’aimants, consacre la notion de temps. Un temps inaltérable au travers duquel la matière se métamorphose. La présence systématique des aimants donne à son travail une force invisible, une attraction universelle. Quentin Carnaille nous parle de la relativité du temps. Le temps de l’espace avec ses Apesanteurs et sculptures abstraites, le temps de l’homme avec ses représentations figuratives.

L’ensemble des sculptures est imprégné par le désir profond de produire des créations originales comme autant de nouvelles lectures de certaines icônes de l’histoire de l’art. Avec cette série l’artiste exprime un rythme intime, donne à ses interrogations une portée universelle en se tournant résolument vers le futur.

«Le Temps n’a de sens que dans l’évolution de la matière qui ne cesse de changer de forme et d’organisation.  L’Homme est un extraordinaire catalyseur de cette transformation, un véritable acteur de la métamorphose de la matière.»

Réalisation ThePhotown